Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Saint Gildas, Agence immobilière ST GILDAS DE RHUYS 56730

JO de RIO Audrey nous serons tous derrière toi mercredi à partir de 13h30.

Publiée le 08/08/2016
 
Cyclisme sur route - JO 2016 - Rio - Audrey Cordon espérait mieux. (MOUNIC ALAIN/L'Equipe)
 
 
 
Audrey Cordon : «Pauline (Ferrand-Prevot) n’était pas bien, elle m’en a vite informée. J’ai essayé de m’abriter au mieux et d’attendre le meilleur moyen pour tenter quelque chose. Je savais que moi non plus, dans la dernière bosse, je ne pouvais pas lutter avec les meilleures. Donc, autant se donner toutes les chances et essayer. Je ne suis pas quelqu’un d’attentiste. A l’arrivée, je n’ai pas de regrets. Quand je suis partie (à une cinquantaine de km de l’arrivée), je n’ai pas eu d’appui. Les autres me connaissent : elles savent que si j’avais eu du renfort, on aurait eu trois, quatre minutes d’avance au pied de la bosse (la dernière montée, Vista Chinesa). Elles savaient que c’était dangereux pour elle, elles n’ont laissé personne sortir avec moi et ne m’ont pas laissé partir non plus. J’avais de très bonnes jambes, j’espère bien récupérer. Un top 8, mercredi (dans le contre-la-montre individuel), serait un très bon résultat.»