Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Saint Gildas, Agence immobilière ST GILDAS DE RHUYS 56730

BRETONS Vieilles Charrues à NEW YORK

Publiée le 03/10/2016

 

 

 

 

 

Le gwenn ha du va flotter demain à Central Park ! Pour ses 25 ans, le festival des Vieilles Charrues débarque à New York avec 400 à 500 Bretons dans ses bagages, pour un concert exceptionnel. Un grand moment aussi pour l'association des Bretons de New York.

Bye bye Carhaix, hello New York ! Ce week-end, le festival des Vieilles Charrues traverse l'Atlantique pour un concert historique. Fêter leur 25e anniversaire aux États-Unis, les Charrues ne l'auraient jamais imaginé. Jusqu'à une rencontre avec l'association des Bretons de New York, il y a un an et demi. « On est tombés sur des gens encore plus dingues que nous », sourit Jérôme Tréhorel, le directeur du festival.

Il s'agit de Bretons expatriés aux États-Unis depuis quelques années, ou carrément plusieurs générations, et qui, à distance, aiment les Vieilles Charrues. Certains, sans jamais y avoir mis les pieds d'ailleurs. Alors, dans la tête de Jérôme Tréhorel et du président des Charrues, Jean-Luc Martin, l'idée est née d'exporter le festival le temps d'une soirée pour ces cousins bretons. De la prairie de Kérampuil à Central Park, dépaysement garanti !

Des centaines de Bretons à Central Park


Le grand jour est pour demain. Avec, de 16 h à 21 h 30 (*), les concerts du Celtic Social Club, Krismenn & Alem, - M- et The Avener. Le tout sur le Summerstage, scène en plein air située non loin du mémorial Strawberry Fields, dédié à John Lennon, et devant 5.000 spectateurs. « Ça va être dingue de voir Central Park aux couleurs des Vieilles Charrues ! », s'enthousiasme le directeur du festival. Et il devrait aussi y avoir du gwenn ha du en pagaille puisque 367 séjours ont été achetés via le voyagiste Salaün Holidays, partenaire de l'événement. Au total, entre 400 à 500 Bretons ont fait le déplacement. Ils ont déjà pris leurs quartiers au sud de Manhattan, tout près du World Trade Center et de Wall Street, en attendant le concert. Du côté des Bretons de New York, l'impatience monte aussi. « On sent une grosse effervescence dans la communauté française », confie Laurent Corbel, l'un des trois coprésidents de BZH New York.

Notre actualité